Les Huiles Essentielles de l’automne

L’automne est une saison de transition où la nature se replie sur elle-même et se prépare à affronter l’hiver. Il en est de même pour l’homme où la diminution de l’exposition au soleil et la reprise des activités engendrent quelquefois fatigue, déprime et troubles du sommeil. Voici comment les huiles essentielles vont vous accompagner durant cette période pré-hivernale.


La Détoxication

Tout d’abord, il va falloir penser à une détoxication afin de nettoyer votre organisme en douceur et le préparer à la saison hivernale et à un changement d’alimentation. Pour cela, les huiles essentielles de romarin à cinéole, de romarin à verbénone, de citron jaune, de carotte cultivée ou de lédon du Groenland possèdent toutes des propriétés hépatoprotectrices et dépuratives et seront administrées par voie orale : 1 à 2 gouttes d’une de ces huiles essentielles ou du mélange de plusieurs d’entre elles, sur un support adapté (miel, sucre, comprimé neutre) matin et soir pendant 3 semaines. Toutefois, ceci reste contre-indiqué chez la femme enceinte et allaitante, les enfants en dessous de 12 ans et chez les insuffisants rénaux et hépatiques.


Stimuler son Immunité

L’automne est aussi la période où il faut commencer à stimuler son immunité et préparer ses défenses naturelles aux pathologies de l’hiver et principalement aux virus respiratoires. Les huiles essentielles de ravintsara, de laurier noble, d’arbre à thé ou tea tree, d’eucalyptus radié ou globuleux, seront idéales. Seules ou en synergie, elles s’utiliseront par voie sublinguale ou orale sur un support adapté à raison de 2 gouttes tous les matins par cure de 10 jours tous les mois pendant 3 à 4 mois. La voie cutanée pure ou diluée est aussi très intéressante et pour cela il vous faudra appliquer directement sur le thorax et le haut du dos chaque matin, voire la plante des pieds pour les plus jeunes (à partir de 7 ans).


Contre les coups de fatigue

La reprise d’activité est généralement synonyme de coups de fatigue. S’ils sont occasionnels, l’huile essentielle de menthe poivrée permettra de vous ressaisir et vous donnera de la motivation. A respirer (une goutte sur un mouchoir, sur une mèche à inhaler, ou sur les poignets) ou à avaler (une goutte directement sous la langue), elle reste toutefois contre-indiquée en dessous de 12 ans et chez la femme enceinte et allaitante, ou chez les épileptiques et asthmatiques.

Si le coup de fatigue persiste au delà d’un mois, l’huile essentielle d’épinette noire stimulera l’organisme. Une à deux gouttes d’huile essentielle tous les matins dans une cuillère à café de miel ou sur un sucre, en cure de 3 semaines, l’épinette noire stimule les glandes surrénales et contient des composés mimant l’action de la cortisone.  Elle s’utilise également par voie cutanée pure ou diluée dans une huile végétale, en application dans le bas du dos (au niveau des reins). A partir de 12 ans, elle est contre-indiquée en cas d’insuffisance rénale et chez la femme enceinte et allaitante.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Follow by Email
LinkedIn
Share