Les huiles essentielles et les douleurs articulaires

Les douleurs articulaires peuvent avoir des causes multiples. En règle générale, elles justifient une consultation médicale lorsqu’elles sont intenses ou reviennent fréquemment. Lorsqu’elles sont liées à un problème de santé préalablement diagnostiqué, elles peuvent être soulagées par automédication selon les conseils de son médecin ou de son pharmacien.

La localisation et l’intensité des douleurs, ainsi que les circonstances de leur apparition, sont fonctions de la cause des douleurs articulaires : arthrite aiguë ou chronique, arthrose, traumatisme… Les arthrites proviennent d’une inflammation ou d’une infection. On distingue des formes aiguës et des formes chroniques. L’arthrite aiguë est généralement due à une infection – souvent bactérienne – provoquant une violente inflammation, de la fièvre, et nécessitant un traitement d’urgence. L’articulation est douloureuse, rouge, chaude et enflée, et très douloureuse la nuit. L’arthrite chronique évolue sur de longues périodes. La polyarthrite rhumatoïde est un exemple des plus fréquents d’arthrite chronique. Il s’agit d’une maladie auto-immune : le système immunitaire agresse les cartilages articulaires.

Les douleurs articulaires peuvent également se manifester dans le cadre d’une inflammation des tissus situés autour de l’articulation à la suite d’un traumatisme, d’une sollicitation trop intense ou d’une inflammation des tendons, des ligaments ou des muscles (tendinites, ou périarthrite de l’épaule, par exemple).

Enfin, des douleurs articulaires peuvent également apparaître dans le cadre d’autres maladies, dont la grippe, la goutte (une inflammation articulaire provoquée par des cristaux d’acide urique), les affections auto-immunes du tissu conjonctif et des vaisseaux, etc.

Les huiles essentielles efficaces dans le traitement symptomatique des douleurs articulaires sont nombreuses. Les Gaulthéries couchées (Gaultheria procumbens) et odorantes (Gaultheria frangantissima), riches en salicylate de méthyle (à 99%), possèdent une remarquable activité antalgique et anti-inflammatoire, et seront utilisées en friction ou massage cutané diluées dans de l’huile végétale de Calophylle ou d’huile de fleurs d’Arnica. Attention toutefois aux personnes allergiques aux dérivés salicylés (comme l’aspirine).

Aussi, les huiles essentielles de Cèdre de Virginie (Juniperus virginiana), d’Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora), d’Encens oliban (Boswellia carterii), de Lemon grass (Cymbopogon citratus), de Gingembre (Zingiber officinalis) ou encore de Citronnelle de Java (Cymbopogon winterianus) possèdent toutes une activité anti-inflammatoire qui soulageront de ces douleurs articulaires. Principalement utilisées par voie cutanée, il sera conseillé de les diluer dans une base d’huile végétale.

Exemple de synergie à appliquer chez un adulte :

  • HE Gaulthérie odorante
  • HE Eucalyptus citronné
  • HE Encens
  • HE Hélichryse italienne
  • HV Calophylle
  • 1 goutte de chaque HE dans une cuillère à café d’HV, à frictionner sur la zone douloureuse,

3 à 4 fois par jour jusqu’à amélioration.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn