L’huile essentielle de Cèdre de Virginie et de Cèdre de l’Atlas

Les huiles essentielles de Cèdre de Virginie et de l’Atlas se confondent mais ne se ressemblent pas. Voici quelques précisions.

L’huile essentielle de Cèdre de Virginie est obtenue par distillation par entraînement à la vapeur d’eau du bois de Juniperus virginiana L., de la famille des Cupréssacées, appelé aussi Genévrier de Virginie. Arbre de forme conique de 20 à 30 mètres de haut, il pousse dans les régions montagneuses d’Amérique du Nord. Composée principalement de sesquiterpènes (cédrènes, thujopsène) et de sesquiterpénols (cédrol, widdrol), elle possède des propriétés décongestionnante veineuse, phlébotonique, tonique lymphatique, draineuse rénale ou régénérante cutanée et antipelliculaire. Elle est alors indiquée pour toutes les congestions veineuses et lymphatiques comme les hémorroïdes, les varices ou la cellulite. Cette huile essentielle peut s’utiliser par voie orale, cutanée et en diffusion atmosphérique à partir de 7 ans, sans dépasser une semaine de traitement. En effet, l’huile essentielle de Cèdre de Virginie peut être néphrotoxique à doses élevées ou sur une période prolongée, ainsi que potentiellement neurotoxique. Elle est donc tout naturellement contre-indiquée aux épileptiques, femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux jeunes enfants.

L’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas est obtenue par distillation par entraînement à la vapeur d’eau du bois de Cedrus atlantica Manet., de la famille des Abiétacées. Immense conifère de 50 mètres au tronc puissant, au port étalé, au feuillage persistant du pourtour méditerranéen. Vénéré depuis l’Antiquité pour la qualité de son bois dur, résistant aux intempéries, imputrescible, répulsifs pour les insectes, son utilisation est multiple. L’huile essentielle est composée de sesquiterpènes (himachalènes), de sesquiterpénols (atlantol), de cétones sesquiterpéniques (atlantones) et d’oxydes. Elle possède des propriétés cicatrisantes, régénérantes artérielles, lymphotoniques et lipolytiques. Elle est indiquée en cas d’arthériosclérose, de cellulite et de rétention hydrolipidique, de bronchites, dermatoses ou gonorrhées. L’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas s’utilise principalement par voie cutanée diluée dans une huile végétale, mais aussi en diffusion atmosphérique.

La véritable huile essentielle de cèdre de l’Atlas ne contient pas de thuyone au contraire de celles d’autres bois de conifères, ce qui les rend neurotoxiques et abortives (attention aux falsifications). De nombreuses confusions existent entre le Cèdre de Virginie, de l’Atlas voire même le Thuya ou Cèdre blanc du Canada (Thuja occidentalis L.) très fortement neurotoxique et mortel. La plus grande prudence quand à l’identification botanique et au respect des critères de qualité des huiles essentielles doit être de mise.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn