Le stress avant les examens

Le stress avant les examens.

A l’approche des examens, les révisions sont souvent synonymes d’anxiété et de stress pour les étudiants. Cette tension est caractérisée par des manifestations psychologiques et somatiques, causées essentiellement par le surmenage et la peur face à l’échec. S’il n’est pas contrôlé, ce stress peut interférer avec le bon déroulement des examens en suscitant chez les étudiants des trous de mémoire et des difficultés d’attention et de concentration.

les signes psychologiques sont irritabilité, sentiment de colère, de désarroi ou de découragement, agitation ou surexcitation, éventuellement crises de larmes ou de panique. Les signes somatiques peuvent être une « boule » dans la gorge, des nausées, coliques, vomissements, vertiges, frissons, tremblements, maux de tête, fatigue, palpitations, troubles du sommeil, etc.

Si les troubles persistent et dérivent sur une humeur à tendance dépressive persistante, une consultation médicale est conseillée. Mais dans la plupart des cas, ces troubles occasionnels peuvent être efficacement pris en charge avec la phyto-aromathérapie.

Un apport en vitamines (B6, B12, C) et minéraux (Magnésium, Zinc) est indispensable au long cours, un traitement d’au moins 4 à 6 semaines avec des plantes adaptogènes comme le Ginseng, le Rhodiole ou l’Eleuthérocoque est conseillé.

Les racines de Ginseng (Panax ginseng), contiennent des ginsénosides, des glycopeptides et des stérols, aux propriétés adaptogènes, immunostimulantes et aide à la mémorisation. Le Ginseng sera néanmoins contre-indiqué chez les sujets hypertendus et non recommandé chez la femme enceinte et allaitante.

Les racines de Rhodiole (Rhodiola rosea) contiennent des phénylpropanoïdes, des salidrosides et des flavonoïdes, aux propriétés adaptogènes, stimulantes physique et intellectuel et immunostimulantes. Le rhodiole n’est pas recommandé chez la femme enceinte et allaitante.

Les racines d’Eleuthérocoques (Eleutherococcus senticosus) contiennent des éleuthérosides, des lignanes, des saponosides et des polysaccharides, aux propriétés adaptogènes, stimulantes physique et intellectuel et immunostimulantes. Elles restent néanmoins contre-indiquées chez le sujet hypertendu et chez l’enfant de moins de 12 ans, et non recommandées chez la femme enceinte et allaitante.

Si un état d’agitation, des palpitations, spasmes ou troubles du sommeil s’installent, alors des huiles essentielles et produits de santé à base de plantes calmantes et relaxantes seront d’une grande utilité : Eschscholtzia (Eschscholtzia californica), Passiflore (Passiflora incarnata), Valériane (Valeriana officinalis), Aubépine (Crataegus sp.), Mélisse (Melissa officinalis), Houblon (Humulus lupulus) ou encore les huiles essentielles de Lavande fine (Lavandula angustifolia), de Mandarinier (Citrus reticulata), de Petit Grain Bigarade (Citrus aurantium ssp amara), de Marjolaine à coquilles (Origanum majorana) ou encore d’Ylang-ylang (Cananga odorata).

Par contre, si le stress engendré par les examens provoquent fatigue, sensation d’épuisement et de défaillance, des produits de santé à base de plantes psychostimulantes vous seront conseillées. Nous retrouvons les graines de Guarana (Paullinia cupana), les feuilles de Maté (Ilex paraguariensis) ou les baies de Camu camu (Myrciaria dubia).

Des associations peuvent être faites et devront être adaptées à chacun, le traitement ne dépassant généralement pas 3 à 4 semaines de cure. Mais n’oubliez pas, cela ne remplacera pas les temps de détente, loisirs et d’activités sportives indispensables pour une bonne préparation aux examens, tout comme une alimentation équilibrée et un temps de sommeil suffisant et de qualité.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Follow by Email
LinkedIn
Share