Tout est bon dans le Cassissier !

Tout est bon dans le cassissier !!

Le Cassissier ou Groseiller noir (Ribes nigrum L.) appartient à la famille des Grossulariaceae.

Arbrisseau touffu de 1,5 à 2 m de haut, le cassissier porte des feuilles odorantes, couvertes de poils et de glandes résineuses. Les petites fleurs, verdâtres à l’extérieur et rougeâtres à l’intérieur, sont disposées en grappes pendantes. Les fruits sont des baies noires odorantes et de saveur agréable.

Inconnu des Grecs, des Romains et des Arabes, il faut attendre le XVIIème siècle pour trouver les premières indications médicinales. Et pourtant, toutes les parties de la plante sont intéressantes, ce qui lui a valu l’appellation de panacée par certains auteurs.

Les feuilles séchées, les bourgeons et les fruits frais ou secs peuvent être utilisés en médecine.

Les feuilles, riches en flavonoïdes, ont un effet anti-inflammatoire, analgésique et diurétique. Elles sont traditionnellement indiquées par voie orale et en usage externe dans le traitement des douleurs articulaires, et elles facilitent par voie orale les fonctions d’élimination urinaire et digestive, et l’élimination rénale de l’eau. Les feuilles de cassissier possèdent également des vertus chondroprotectrices. Il faudra néanmoins ne pas associer les feuilles de cassissier aux diurétiques de synthèse, et elles seront contre-indiquées en cas de maladies cardiaques sérieuses ou rénales (œdèmes), ou en cas d’hypersensibilité aux substances actives.

Les bourgeons contiennent des acides diterpéniques et possèdent des effets anti-inflammatoires et adaptogènes.

Les fruits contiennent entre autre des anthocyanosides aux effets veinotoniques, traditionnellement indiqués par voie orale et en usage externe dans le traitement de la fragilité capillaire et dans l’insuffisance veineuse (jambes lourdes ou crise hémorroïdaire).

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Follow by Email
LinkedIn
Share